20 mai 2011, Explosions In The Sky au Bataclan

Publié le par Wintermute

Enfin de retour après deux bonnes semaines d'inactivité sur ce blog! La faute à mes partiels, et à mon côté geek incurable ( je viens de découvrir le très amusant Team Fortress 2... moi qui ne joue quasiment pas sur pc en tant normal, là, je rattrappe mon retard, effrayant).

 

 

Aujourd'hui, musique!

Carvendredi soir, c'était concert. Explosions in the sky (EITS) était en concert au Bataclan. Amateur de post-rock, je ne peux pas dire que j'attendais pourtant cette soirée avec impatience, d'autant plus que j'ai eu l'occasion d'assister aux concerts de deux groupes majeurs du genre cette année, à savoir Godspeed You Black Emperor! en janvier et Mogwai en mars.

Si j'apprécie EITS, je n'en suis pas non plus aussi fan que de GYBE! et Mogwai (qui d'ailleurs, reviennent en Juillet... Argh, mes pauvres économies).

 

C'est donc sans être surexcité que je me suis rendu au Bataclan. N'ayant pas un grand nombre de concert à mon actif, je ne connaissais pas la salle. Elle m'a rappelé un peu le Trianon dans sa configuration, avec des places assises en hauteur. Arrivant toujours avec une confortable avance, et n'ayant pas particulièrement besoin de vivre les concerts debout, c'est tout naturellement que j'y ai pris place (et puis si on est un peu plus éloigné de la scène, au moins on la voit bien).

C'était à guichets fermés, ça s'est vu, salle comble. Fosse pleine, des spectateurs se sont même pointés dans les balcons pour s'y asseoir dans les marches ou rester debout adossés aux murs.

 

La première partie était ultra-concept. Sur un fond de synthé post-apocalyptico-industriel, à savoir un court thème répété inlassablement, assez fort, et que j'ai trouvé plutôt brouillon, un mec s'est mis à faire de loooooooooooooooooongues vocalises dans son micro, tel un shaman qui invoquerait des esprits supérieurs (je ne déconne pas). Vraiment bizarre. Je n'ai pas franchement apprécié, mais je dois avouer que sur la fin, j'ai tout de même trouvé le truc pas non plus inutile.

   

Genre cinq minutes, en moins fort, pour souligner un passage dramatique teinté de désespoir dans un film ou animé de SF, ça pourrait le faire. Mais pas vingt minutes.

Puis l'artiste a remballé ses affaires, à savoir une caisse bizarre (enceinte?), la table sur laquelle elle était posée, sa chaise, et son tapis (véridique, j'ai halluciné du début à la fin... un vrai mystique!).

 

 

Puis les texans que nous attendions tous se sont enfin pointés. Je ne connais pas suffisamment bien leur discographie pour savoir ce qui a été joué et dans quel ordre, reconnaissant tout de même certains morceaux, dont le magnifique The only moment we were alone, que j'apprécie énormément.

 

Je n'ai pas été déçu. Le concert a très très bien commencé, EITS nous balançant notamment dans la première moitié les très bons Your hand in mine et The only moment we were alone. En tout cas, ils maîtrisent leur sujet, vu comment la salle était suspendus à leurs cordes. Je m'en suis rendu compte sur la fin de The only moment, quand nous avons pu entendre un des musiciens taper du pied cinq fois sur la scène, dans un silence impressionant, avant que le groupe ne se remette à jouer. D'ailleurs, ça s'entend sur cette vidéo (dont je ne suis pas l'auteur) : 

 


(La qualité du son ne me paraît pas extra, mais ça devrait illustrer mon propos voire vous faire découvrir ce groupe) 

 

Sinon, ça pétait bien, sans être trop fort. C'était comme il fallait, j'aime sortir d'une salle sans acouphènes (de toute manière, je ne me trimballe plus sans mes bouchons d'oreille au cas où ce serait trop fort).

Un peu déçu par la fin du concert par contre, avec deux morceaux successifs que je n'ai pas énormément appréciés, et qu'en plus je ne connaissais pas (issu de leur dernier album? Faut vraiment que je mette la main sur la setlist).

 

Bref, concert sympathique, facilement deux heures en non stop à vue de nez.

 

Ah, et eux, ils boivent de l'eau sur scène.

(Parce que je m'étais bien marré quand la scène était préparée pour Mogwai. D'abord sont arrivés les instruments, puis les verres à vin, puis le vin ET la bière... C'est bon pour les préjugés sur les anglo-saxons).

 

Pour ceux qui seraient intéressés par Explosions in the sky, je vous conseille cet album particulièrement, leur meilleur selon moi : The earth is not a cold dead place


 

Et pour terminer cet article, quelques liens en attendant que je m'attaque à la mise en page du blog (ça va être drôle vu comme je suis doué).

 

Déjà, l'aggrégateur Nanami, dont je remercie l'équipe pour m'avoir intégré dans sa liste de blogs (ça me fait quelques visiteurs! C'est cool, j'y ai découvert plein de trucs.

Ensuite, il y a Mackie et ses Chroniques d'un newbie, dont j'apprécie le blog et qui m'a guidé un peu quand je me suis pointé comme une fleur.

Helia et la Mélancolie d'une Otaku, idem, très joli blog!
Et puis le Dino Bleu, très chouette.

J'ai dû en oublier d'autres, mais tant pis, je me rattraperai quand je ferai un beau lifting à mon jeune blog.

 

A un de ces jours!

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mackie le newbie 05/06/2011 10:05


---Ensuite, il y a Mackie et ses Chroniques d'un newbie, dont j'apprécie le blog et qui m'a guidé un peu quand je me suis pointé comme une fleur. ---
de rien. pour attirer des lecteurs, à part écrire des articles, évidemment, l'aide d'un agrégateur est importante, ensuite il y a l'échange de commentaires. as -tu soumis une demande d'inscription
à Sama?


Wintermute 07/06/2011 10:23



Nan, pas encore!
Mais merci pour l'idée!

J'avoue en ce moment être une véritable feignasse pour tenir ce blog qui plus est, la faute à trop de trucs en cours, mais les articles vont revenir un de ces jours! Alalala, quel pitre je
fais^^.



Nkln 24/05/2011 16:17


Merci de ne pas me faire regretter d'avoir loupé la première partie !
Sympa, ton article.

La setlist :
Yasmin the Light
Last Known Surroundings
Catastrophe and the Cure
The Only Moment We Were Alone
Postcard From 1952
The Birth and Death of the Day
Your Hand in Mine
Let Me Back In
The Moon Is Down


Wintermute 24/05/2011 16:34



Le pire, c'est qu'en véritable feignasse étourdie, j'ai complètement zappé la recherche de cette dernière...



Bref, merci pour la setliste, le compliment, et la visite!